JANVIER 2021 : Encore un trafiquant de faune arrêté à Tambacounda avec 1 peau de léopard importée.

Le 28 janvier 2021, à Tambacounda un trafiquant de faune, ancien ASP (Agent de Sécurité de Proximité), a été arrêté en flagrant délit de détention, circulation, commercialisation et importation illégale d’une peau de léopard, une espèce intégralement protégée au Sénégal et par la Convention de la CITES sur les restrictions de commercialisation internationale des espèces sauvages protégées.

JANVIER 2021 : 2 trafiquants de faune arrêtés avec 1 peau de léopard et une arme de guerre avec ses munitions.

Le 26 janvier 2021 à Tambacounda, une opération de lutte contre le crime faunique a permis l’interpellation de 2 présumés trafiquants de faune, d’une arme de guerre de type AK47 et ses munitions, d’une peau de léopard fraîchement abattu, de 14 ivoires d’hippopotame. Cette opération a été menée par les Parcs Nationaux de Tambacounda, en collaboration avec le Commissariat Central de Tamba et l’appui d’Eagle-Sénégal. Ils sont poursuivis pour les faits de détention, circulation, commercialisation de contrebandes de faune intégralement protégée.
Le trafic de faune sauvage, en plus d’être une calamité pour la préservation de certaines espèces de faune dans leur milieu naturel, est un vecteur majeur de transmission de zoonoses entre l’animal et l’homme (Covid-19, Grippe aviaire…) et connaît des connexions dangereuses reconnues, comme le trafic d’armes, de drogue, les groupes terroristes.
Ils sont en infraction au regard de l’article L32 du code de la chasse et de la protection de la faune ainsi que de l’article 8 de la loi n° 66-03 du 18 Janvier 1966 relative au régime général des armes et des munitions.